Le PMU se porte bien !

Pas de baisse de résultat net pour le PMU malgré le déclin du nombre de paris

Les statistiques des dernières années révèlent les chiffres suivants pour le Pari Mutuel Urbain (PMU). En 2011, les enjeux sur les courses hippiques étaient de 10,23 milliards d’euros et le résultat net de 876 millions, en 2012, les chiffres étaient de 10,49 milliards d’euros de paris pour 855 millions en résultat net, en 2013, de 10,40 milliards pour 854 millions et en 2014, 9,97 milliards d’euros ont été pariés pour 850 millions de résultat net.

Alors que la chute du nombre de paris se confirme au fil des années, le nombre de paris en 2014 recule de 2,54% par rapport à celui de 2011, de presque 5% par rapport à celui de 2012 et de 4,1% par rapport à 2013, l’on constate qu’à l’inverse le PMU a réussi à maintenir son résultat net. Et a même dépassé son objectif d’enjeux qui est, rappelons-le, de 845 millions.

Le résultat net, c’est ce que reverse le GIE (groupement d’intérêt général) qu’est le PMU aux sociétés de courses qui le contrôlent.

 

Les causes

Le PMU a « misé sur le bon cheval » en choisissant les deux stratégies ci-dessous qui expliquent en grande partie le maintien de sa profitabilité, ainsi que l’explique Xavier Hürtsel, PDG du PMU :

– la baisse de 2% du TRJ (taux de retour aux joueurs) passant de 85% à 83% (la chute du nombre de paris induite par cette décision n’a pas réussi à entamer l’effet bénéfique de cette réduction sur la marge du PMU)

– la réduction des charges de fonctionnement du PMU qui a généré 10 millions d’économie.

A l’heure de la clôture des comptes 2014 et de la confirmation de la nomination d’Alain Resplandy-Bernard au poste de directeur délégué général, l’on peut dire que le PMU se porte bien.

 

Le futur

D’autant plus que le PMU envisage plusieurs axes de développement afin de pérenniser, développer et moderniser son activité, notamment dans le cadre du plan PMU 2020 :

– réaménagement des 3000 points de vente et augmentation du nombre de boutiques (projet intitulé PMU City)

– 3 nouveaux concepts de paris hippiques pour toucher public ancien et public nouveau : PMU Passion pour les habitués, Happy PMU pour les débutants en courses de chevaux et PMU express pour des enjeux rapides, et

– poursuite du développement à l’international (exporter les courses françaises à l’étranger), succès qui a également contribué à la rentabilité du PMU.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s