Robin Soderling

Robin Soderling

Robin Bo Carl Söderling est un joueur de tennis professionnel d’origine suédoise. Il a vu le jour le 14 août 1984 à Tibro, en Suède. Du haut de ses 1,m91 pour 87 kilos, il est l’un des meilleurs joueurs du monde.

Son parcours

Robin Söderling commence à jouer au tennis dès l’âge de 5 ans. Son parcours devient intéressant à l’âge de 17 ans, quand il remporte les championnats d’Europe junior ainsi que le tournoi Orange Bowl. Ainsi, en 2001, il devient 4 ème du classement junior. Un an plus tard, il réussit à devenir un joueur de tennis professionnel, en gagnant 267 places au classement ATP. C’est aussi à cette même année qu’il se qualifie pour son premier Grand Chelem. Il sera éliminé dès le deuxième tour. 2003 est pour lui une année prospère, car l’a vu disputer sa première finale ATP et rehausser son rang dans le classement ATP. De plus, il gagne 2 Challengers et atteint le 3ème tour à Wimbledon. En 2004, il empoche son premier titre ATP, à savoir le Grand Prix de Tennis de Lyon. Au fil des années, Robin Söderling améliore son jeu et ses performances. Après avoir éliminé Radek Stepanek en finale du tournoi de Milan, il obligé de faire une pause de 3 mois, en raison d’une blessure au genou. L’année 2006, Robin Söderling fait preuve de beaucoup de hargne et remporte le Challenger de Heilbronn. Il arrache la première place du classement national suédois et ce, pour la première fois dans sa vie. Par la suite, il enregistre des bonnes performances un peu partout dans le monde, entre autres à Hambourg, à Monte Carlo, à Memphis et à Madrid
. Il s’illustre également dans les tournois Masters Series de Stockholm et Nottingham, de même qu’à la Coupe Davis. L’année 2007 est moins intéressante puisqu’il va devoir s’arrêter pendant un moment à cause d’une blessure au poignet. Néanmoins, il finit l’année sur des résultats satisfaisants à Monte Carlo, Wimbledon, Doha et Marseille. L’année suivante lui réserve un bon palmarès, puisque son équipe nationale sera sacrée championne du monde par équipe. Il poursuit sur sa lancée et remporte le tournoi de Lyon. À ce stade de sa carrière, Robin Söderling se classe dans les 20 meilleurs joueurs sur terre battue et devient le quatrième meilleur joueur mondial en termes d’aces. Il succède ensuite à Magnus Norman en devenant le second Suédois finaliste de Roland Garros, en 2010 et finit parmi les 10 meilleurs joueurs. Il se place à la 4 ème place mondial en novembre 2010, après avoir gagné le tournoi Masters 1000 de Paris-Bercy face à Gaël Monfils. C’est d’ailleurs le meilleur classement de sa carrière. Actuellement, Robin Söderling est entraîné par Fredrick Rosengren, après une courte collaboration avec Claudio Pistolesi.

Son palmarès

Jusqu’à aujourd’hui, Robin Söderling détient 9 titres en simple. Le premier a été décroché au Grand Prix de Tennis de Lyon, face à Xavier Malisse. Le dernier en date est l’Open 13 de Marseille, remporté face à Marin Cilic en février 2011. Il a disputé 10 finales en simple, dont les plus marquants sont celles face à Roger Federer en 2009 et face à Rafael Nadal en 2010. En double, il compte un titre gagné au Catella Swedish Open, en 2008. Dans le même tournoi, Robin Söderling a aussi disputé une finale en double au côté de son compatriote Robert Lindstedt, en juillet 2009. En simple, dans les tournois de Grand Chelem, ses plus belles performances restent celles de Roland Garros 2009 et 2010. À ces dates, il finit finaliste et est éliminé respectivement par Roger Federer et Rafael Nadal. Dans son palmarès s’inscrivent également un quart de finale à Wimbledon et deux autres en Us Open. Parmi ses principales lettres de noblesse, l’on cite également une victoire non-officielle sur l’ancien numéro un mondial, Roger Federer, en 2010, lors d’un tournoi d’exhibition à Abou Dabi. Trois sets gagnant mettront un terme à sa série de douze défaites successives face à Federer.

Son jeu

Les matches de Robin Söderling attirent toujours du monde car offrent toujours de beaux spectacles. Ce joueur effectue des services dévastateurs, pouvant aller jusqu’à plus de 230 kilomètres par heure. Il ne laisse aucune chance à ses adversaires, grâce à ses aces. Sur moquette, Robin Söderling est très à l’aise et quasiment impossible à battre. Sa morphologie constitue l’un de ses grands atouts, lui assurant un jeu puissant. Les adversaires de Robin Söderling restent souvent impuissants face à ses coups droits et ses redoutables revers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s