Ivo Karlovic

Ivo Karlović

Le Croate Ivo Karlović est un joueur de tennis professionnel. Mesurant 2,08 mètres, il est particulièrement connu sur le circuit pour sa taille et ses incroyables aces.

Ses débuts

À Zagreb, Croatie, Ivo Karlović voit le jour le 28 février 1979. Il fait ses débuts dans le milieu professionnel durant la saison 1999-2000. Ses premiers pas en tant que joueur professionnel se sont faits en Irlande, lors de la Coupe Davis. Pendant les trois premières années, il reste très discret. Il a fallu attendre l’année 2003 pour assister à son premier exploit. Au rendez-vous de Wimbledon de cette même année, il sort le tenant du titre dès le premier tour. Il s’agit d’une véritable surprise et d’une grande révélation pour le grand public, d’autant plus que ce match est son premier dans une compétition de Grand Chelem. Jusqu’ici, les spectateurs le connaissent uniquement pour sa taille, impressionnante pour un joueur de tennis. Dès lors, son ascension s’accélère. À la fin de la saison, il accède aux rangs des 100 meilleurs tennismen. Il termine l’année à la troisième place des Croates présents dans ce classement. Il continue à surprendre son public en 2004. Il remporte le tournoi « Challenger » à Calabasas. Sa meilleure performance de cette saison est son arrivée jusqu’en 16 ème de finale à Wimbledon. De plus, il perd avec honneur car laisse la main au futur vainqueur, le Suisse Roger Federer. Le Croate ne perd pas espoir, continue d’améliorer son niveau de jeu, tout en gardant toutes ses motivations. Ses efforts paient enfin en 2005 lorsqu’il accède à la finale du Queen’s. Au passage, il bat de nombreux grands joueurs comme le Suédois Thomas Johansson et l’Australien Lleyton Hewitt.

Son style

Pour compenser ses débuts tardifs sur les courts, Ivo Karlović mise beaucoup sur son style de jeu unique. Il s’en sert comme une arme fatale pour accéder lentement, mais sûrement, à son meilleur niveau. Son plus grand atout reste certainement son service, considéré comme l’un des plus puissants sur le circuit. Pour vaincre ce joueur croate, les autres doivent compter sur leurs propres services, car c’est rare qu’il en cède. Sa taille joue sans doute un rôle plus ou moins important. Avec ses 2,08 mètres, il peut étudier facilement tous les angles du carré. De plus, il sait en profiter pour monter plus rapidement au filet, vu que quelques enjambées lui suffisent. Le style d’Ivo Karlović repose essentiellement sur le service à la volée. Si son service est excellent, le reste de son jeu n’est pas toujours brillant. Sa taille peut être aussi bien son principal avantage, que son point faible. Celle-ci ralentit considérablement ses déplacements. Par ailleurs, il éprouve des difficultés à renvoyer les balles lorsqu’elles sont slicées. Cela peut s’expliquer par le faible rebond qui l’invite souvent à se pencher, un geste assez difficile quand on est aussi grand. Une faiblesse au niveau du revers lifté a également été constaté. C’est pour cette raison qu’il s’engage toujours dans les revers slicés.

Une carrière assez brillante

La carrière d’Ivo Karlović fait partie des parcours les plus réussis. En 2006, il remporte sa première compétition à Memphis, en jouant en double avec Chris Haggard. Sa première victoire en solo, il la réalise à 28 ans, en battant Mariano Zabaleta à Houston. Cette même année, il sort vainqueur du tournois de Nottingham. Il y affronte notamment Gilles Simon, Stanislas Wawrinka, Arnaud Clément et Dmitry Tursunov. C’est grâce à ses exploits dans ce tournoi qu’il accède au Top 50 du classement ATP. Il est placé à 45 ème. Durant cette saison 2007, une autre facette du joueur a été découvert. Il s’agit de son agilité pour les aces. A la fin de la saison, il en enregistre plus d’un millier. Il enregistre un autre exploit en 2008 aux Masters de Cincinnati, en éliminant le numéro un de l’époque en trois sets. En 2009, il atteint les quarts de finale à Wimbledon. Il révèle ainsi sa capacité à rivaliser avec les meilleurs tennismen. Son meilleur match s’est déroulé lors de la Coupe Davis de 2009. Karlović joue un match d’anthologie contre le joueur tchèque Radek Stepanek. Il améliore son propre record de jeu de service à 39. Mais ce record est très vite battu par le joueur américain John Isner. Il prend toutefois la revanche en 2011 en battant le record d’Andy Roddick en termes de service rapide. Le sien a été chronométré à 251 kilomètres à l’heure. Au Grand Chelem Roland Garros de 2011, il est sorti dès le premier tour, par Juan Martin del Potro.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s