Le water polo hommes

Le water polo (hommes)

L’histoire du water-polo

L’histoire du water-polo débute au XIXe siècle. Ce sport collectif naît en 1869 dans un club de natation en Grande-Bretagne, plus précisément à Bournemouth. Les règles du water-polo voient le jour dans un autre club à Londres, un an plus tard. En 1874, le premier match de water-polo entre clubs a lieu également dans la ville de Londres. La publication de ces règles n’intervient que durant l’année 1876. En 1888, les clubs de natation anglais décident de se réunir et de former une compétition qui deviendra le tout premier championnat de water-polo de l’histoire. La première rencontre qui mettra aux prises deux équipes nationales se tient en 1890 et voit l’Écosse affronter l’Angleterre. Dès 1897 apparaît en outre-Atlantique une variante américaine du water-polo. Les fédérations américaines décident toutefois de se plier aux règles en vigueur en Grande-Bretagne durant l’année 1914. Le water-polo entre dans le club des sports olympiques au cours de l’édition de 1900. A partir de 1911, la fédération internationale de natation régule le water-polo. Par la suite, le premier Championnat du monde en la matière voit le jour en 1913. Jusqu’à la fin des années 20, le water-polo est un sport qui est dominé par la Grande-Bretagne. Les principaux pays européens forment alors l’élite mondiale de la discipline.

Les règles du water-polo

Le water-polo est un sport collectif qui se déroule dans une piscine et qui oppose deux équipes de 7 joueurs. Chacune de ces deux équipes a droit à 6 remplaçants. Lors d’un match de water-polo, les remplacements sont libres. Il faut toutefois que le joueur entrant attende que la balle soit en la possession de son équipe avant de pouvoir commencer à jouer. Il ne peut également rentrer que dans sa zone d’exclusion. Celle-ci se situe à partir de sa propre ligne de but. L’équipe est composée d’un gardien de but qui porte un bonnet estampillé du numéro 1 ainsi que de 6 joueurs de champs qui se partagent les numéros allant de 2 à 13. Dans le cas où l’équipe dispose d’un remplaçant pour le gardien de but, son bonnet doit être rouge et porter le numéro 13. Les joueurs qui sont dans le champ forment dans la pratique un demi-cercle en ce qui concerne la disposition tactique. Le joueur qui se trouve au centre du dispositif est dénommé cavalier ou encore pointe. A ce poste d’attaque, le joueur est dos au gardien de l’équipe adverse et sert généralement de pivot. Le défenseur chargé de la pointe porte le nom de contre pointe. Le water-polo est un sport très physique et parfois violent. Cela provient de la difficulté d’effectuer un arbitrage concernant les coups portés sous l’eau. C’est pourquoi les règles du water-polo laissent une certaine marge d’engagement au duel entre la pointe et la contre-pointe.

Le déroulement du match

La rencontre de water-polo se déroule sur une aire qui fait 30 m par 25 pour les hommes et 25 m par 20 pour les femmes. Une ligne placée à 2 mètres des buts symbolise celle du hors-jeu. La ligne de penalty est située à 5 mètres des buts et symbolisée par une ligne jaune. Quant à la ligne blanche, elle détermine le milieu du terrain. Le match de water-polo est divisé en quatre quarts-temps d’une durée de 8 minutes chacun. Les périodes de repos avant de rentrer dans les 2e et 4e quarts-temps sont de 2 minutes, tandis que la mi-temps dure 5 minutes. Les équipes ont droit à deux temps morts d’une durée d’une minute en temps régulier et un autre pendant la période de prolongation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s